L'apiculteur Günter

L'apiculteur Günter nous fournit depuis de nombreuses années déjà un excellent miel Demeter. Pour ce miel crémeux doux, les abeilles récoltent le nectar de bleuets, de chardons et de pissenlits dans les zones naturelles allemandes sauvages. Günter fait une apiculture biodynamique.

Le respect que l'apiculteur biodynamique a pour ses abeilles m'a tout de suite plu et c'est ce qui a suscité ma passion pour l'apiculture biodynamique. Je travaille avec le cœur de la population de la ruche et je m'efforce de respecter et de tenir compte de leurs caractéristiques, besoins biologiques et environnement de vie naturel. Je suis un apiculteur heureux qui récolte leur miel non pas contre la nature, mais bien dans le respect du rythme et des processus naturels des abeilles. Ainsi, les abeilles aussi sont heureuses. J'aime mes abeilles et mes abeilles m'aiment, je suis bon avec elles et elles me connaissent. Nous avons une relation très sincère. Laisser les abeilles le plus possible au calme et elles deviennent plus fortes d'elles-mêmes : telle est ma philosophie.

Ses populations d'abeilles construisent leurs rayons elles-mêmes et la multiplication de la population se fait de manière naturelle. « Chaque population construit à sa propre manière, au moyen d'un processus organique issus des abeilles elles-mêmes. La constructions du rayon reflète donc la population individuelle et non un mobilier sans vie. La multiplication des populations via le processus d'essaimage naturel est très proche de la nature. Le lien entre les abeilles travailleuses et la reine est ainsi considérablement renforcé, la population est plus dynamique et constitue un organisme solidement lié.

Günter s'est lancé dans l'apiculture il y a 35 ans déjà. Il possède aujourd'hui près de 500 populations d'abeilles. Il souhaite se développer jusqu'à 700 à 1 000 populations. Mathias, l'un de ses quatre fils, travaille avec lui dans l'exploitation apicole depuis 2010. Son fils Tobias a appris le métier d'apiculteur à ses côtés et souhaite également travailler dans l'exploitation à la fin de ses études. Günter partage non seulement ses connaissances et son expérience avec ses fils, mais dispense également depuis de nombreuses années des cours aux apiculteurs qui souhaitent travailler selon la biodynamie ainsi qu'aux particuliers qui s'intéressent à l'apiculture.Parallèlement, il travaille à son projet en Égypte où il tente de sauver les abeilles égyptiennes (Apis Mell. Lamarkij) qui vivent dans la vallée du Nil (et sont menacées d'extinction). Il s'agit d'une abeille extraordinaire qui résiste à l'acarien Varroa. Günter prend également toujours du temps pour réfléchir à des améliorations de sa propre exploitation : en été, nous vivons au rythme de la population d'abeilles, mais en hiver, je me repose et je réfléchis aux « erreurs que j'ai commises et aux leçons que je peux en tirer pour une prochaine fois. Je me remémore la saison des abeilles, j'observe et je récapitule pour continuer à grandir en tant qu'homme et qu'apiculteur.

La mortalité des abeilles dont les médias parlent beaucoup a également eu un impact sur la population d'abeilles de Günter. En 2014, l'Allemagne a déjà été frappée par un type de CCD (Colony collapse disorder) : la disparition de l'abeille travailleuse. Aujourd'hui, l'apiculture est devenue plus difficile que jamais. Cela est dû aux facteurs environnementaux discordants qui créent une sous-alimentation (quantitative et qualitative) des abeilles les rendant vulnérables. De par notre apiculture, nous nous efforçons d'accroître la vitalité des abeilles. Naturellement, nous devons également observer et traiter (de façon organique exclusivement) les maladies des abeilles. Quiconque observe bien les abeilles doit pouvoir reconnaître que les abeilles montrent à quel endroit le développement disparaît.

Lorsque vous demandez à Günter son miel préféré, il n'hésite pas une seconde : son miel Demeter, et il en a toujours été ainsi : J'essaie de travailler comme si le miel était pour moi, avec une qualité et un goût qui me parlent.